Backpacking the world

Charlotte Rive

Trip Report Doha, le temps d’une escale

Mon départ de Katmandou me serre le cœur : je sens une grande mélancolie en moi. Je ne pensais pas m’être autant attachée au pays. Il m’a envoûté sans que je m’en rende compte… Et dire qu’il y a 15 jours j’atterrissais ici même e

Charlotte Rive

Trip Report Népal, le bilan

Ce que j’ai aimé : Les Népalais, leur sourire, leur accueil Le syncrétisme entre l’hindouisme et le bouddhisme La mixité des ethnies La diversité de la nourriture (et surtout le pain tibétain au miel) Les paysages à couper le souff

Charlotte Rive

Trip Report A la découverte de la vallée de Katmandou

De Pokhara, nous prenons un bus appelé « touristique » cette fois pour rejoindre la capitale. Ces bus, plus confortables et plus modernes, ont aussi une soute pour les bagages, et la climatisation. La route entre Pokhara et Katmandou est plus ou

Charlotte Rive

Trip Report Pokhara, la relaxante

De Jomsom, nous prenons un bus local pour Pokhara, la deuxième ville du pays. Il y a 160 km, le trajet devrait durer 10 heures… Il en durera 13 ! Ça vous met dans l’ambiance… Une fois de plus, il s’agit d’un vieux bus en état de déconf

Charlotte Rive

Trip Report Le jour où… j’ai fait le tour des Annapurnas (enfin, une partie !)

Bon, il est temps de vous en dire un peu plus sur mon trek. Le Népal est LE pays des treks : si 10% de l’économie vient du tourisme, c’est essentiellement grâce aux treks. Il suffit de marcher dans Thamel à peine 5 minutes pour s’en rendre

Charlotte Rive

Trip Report Namaste Katmandou

Le chemin de Saint Jacques de Compostelle m’a fait comprendre à quel point la marche en solitaire était très bénéfique et j’ai rapidement souhaité renouveler l’expérience. Initialement, je pensais faire un autre chemin vers Compostelle,

Charlotte Rive

Trip Report Le jour où… j’ai participé au carnaval de Rio !

Me voilà repartie pour une nouvelle aventure... mais avant de vous raconter cela, je fais un petit point parce qu'il est possible que vous ne soyez pas à jour : en effet, je n'ai pas raconté mes derniers périples depuis la Malaisie pour des raiso

Charlotte Rive

Trip Report Malaisie : le bilan

Ce que j’ai aimé : La variété et la qualité de la nourriture (surtout en venant des Philippines) L’éclectisme malais, chinois et indien et la diversité des ethnies La facilité de se déplacer Le bon niveau de vie et de développemen

Charlotte Rive

Trip Report Penang, la charmeuse

C’est en bus, cette fois, que je quitte les Cameron Highlands. Alors que je me dirige vers l’état de Penang, je traverse le Perak. A l’approche d’Ipoh, la capitale de cet état, je remarque que les montagnes sont détruites : en effet, il y

Charlotte Rive

Trip Report Cameron Highlands, la pause rafraîchissante

Après 6h à bord d’un minibus blanc et vert, j’arrive dans la petite ville de Tanah Rata, au cœur de la région des Cameron Highlands, à 1450 mètres d’altitude. Pas étonnant qu’il y fasse frais (en moyenne, 18-23°C) et c’est loin d’

Charlotte Rive

Trip Report Pulau Perhentian, l’île du farniente

C'est encore à bord d'un minibus blanc et vert que nous quittons le Taman Negara. En effet, les bus desservant mal les destinations touristiques, il est bien plus pratique de prendre les minibus d'agences de voyages. Et c'est un trajet de 8 heures q

Charlotte Rive

Trip Report Taman Negara, la plus vieille jungle du monde

De Kuching, je m’envole pour Kuala Lumpur (KL), la capitale très cosmopolite de la Malaisie, au centre de la péninsule. Me revoilà de nouveau sur le continent ! Je ne m’attarde pas à KL puisque j’ai visité cette ville, moderne, cosmopolit

Charlotte Rive

Trip Report Kuching, la ville des chats

L’arrivée à Kuching se fait tout en douceur : service de taxis organisé et officiel, ville propre et moderne, trafic fluide… Après avoir passé la périphérie de résidences aisées, j’arrive dans le petit centre-ville éclectique : un v

Charlotte Rive

Trip Report Parc national de Mulu, sauvage

C’est avec joie que je laisse Semporna derrière moi. Même le trajet jusqu’à l’aéroport de Tawau, à une heure de la ville-poubelle, m’aura dégoûtée : c’est ici que je peux constater de mes propres yeux les dégâts de la déforestat

Charlotte Rive

Trip Report Plongées à haut risque dans l’archipel de Semporna…

C’est à l’aube que je pars de Sandakan pour prendre le premier bus pour Semporna, en compagnie d’un couple de Roumains rencontrés la veille. Le trajet de 5 heures est relativement pénible sur une route défoncée par de nombreux nids de poul